LIFE IS A CANDLE IN THE WIND
 

 :: Bleach Incarnation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche Hirô

avatar
Bleiddwn
Le supersonique
Messages : 72
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Avr - 17:38
















❝ Kuchiki Hirô ❞

Better to light a candle than curse the darkness




Carte d'identité

Nom : Kuchiki
Prénom : Hirô
Âge : La trentaine
Groupe : Shinigami
Division : Seconde
Rang : Neuvième siège
Spécialité : Hakuda




Votre physique

Petit pour son âge, Hirô passe souvent pour un enfant à cause d'un léger retard apparent sur sa croissance. Bien que pour certain la confusion ne se fasse que de dos, dans son cas de face aussi on ne fait que rarement la différence. Ajoutez à cela qu'il possède quelques symboliques centimètres de moins que le capitaine Hitsugaya. Désabusé est un mot adapté pour qualifier l'infériorité qu'il ressens quand on lui fait remarquer à quel point il semble.. eh bien petit. Ses traits enfantins ne l'aide pas beaucoup non plus, ses grands yeux innocents et ses joues rondes lui donnent une bouille pour le moins puéril. Mais il préfère s'imaginer que son physique est plus similaire à celui d'un adolescent toujours en croissance, c'est juste qu'il a un petit retard quoi.

Au premier abord chétif sous son uniforme, sa corpulence n'est pourtant pas si svelte que cela, l'un des besoins pour pratiquer l'hakuda est d'avoir un minimum de force et par extension des muscles. Il est mignon le Hirô, mais chétif ça il ne l'est clairement pas. Caressez-le dans le contre-sens du poil et il pourrait se réserver le luxe de vous offrir un petit mauvais quart d'heure selon qui vous êtes. Le seul fait qui prouve qu'il n'est pas un enfant est sa voix, légèrement grave et douce, prouvant qu'il a déjà mué. Malgré tout au fond, il s'est accepté comme cela, son état "d'enfant" ne le dérange pas vraiment. La plupart du temps, sa réaction est de regarder la personne avec ses grands yeux bleus et de répondre de sa voix grave et parfois d'un air blasé « Je ne suis pas un gamin. »

Deux bras, deux jambes, un buste et une caboche, rien d'anormal concernant le corps du jeune Kuchiki, de même que pour sa tête, deux grands yeux bleus, un nez, une bouche, deux oreilles et une tignasse, dont le visage enfantin possède deux expressions en temps normal. La première est du genre sereine, ni joyeux à en devenir insupportable, ni sombre au point d'en devenir déprimant. Dans d'autre cas, si vous êtes dans son collimateur vous aurez droit à la face impassible. Si le brun n'aime pas quelqu'un ça se ressent assez rapidement, ses yeux seront les seuls à vous guider sur son état émotionnel. C'est qu'il a appris ses cours le mini Kuchiki, la noblesse c'est être impassible et être un membre c'est de suivre la mentalité de son clan.

A part ça, Hirô possède de courts cheveux bruns, ou plutôt une touffe de mèches dégradés, celles-ci cachent partiellement ses yeux ainsi que ses oreilles. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le brun tente de dompter sa chevelure chaque matin même si cela ne parait pas très concluant. Ses yeux sont grands, d'un bleu profond tel l'océan lors d'un coucher de soleil combiné avec des reflets virant légèrement sur le gris. Comme certaine personne, il arrive parfois qu'on puisse deviner ses sentiments en déchiffrant les émotions que ces deux orbes reflètent. Voir même de débusquer ses quelques mensonges occasionnels, parce que Hirô est un mauvais menteur c'est pourquoi il ment peu, il sait que cela est inutile. Son nez et sa bouche sont de taille et de forme normale, pas de bosse sur le nez ou de cicatrice sur la lèvre inférieure. Sous sa chevelure se cache deux oreilles, rien d'anormal de ce côté-là également.

Sa tenue quotidienne est l'uniforme officiel du gotei 13, le fameux kimono noir que tous les shinigamis revêtent. Hirô n'y a apporté que peu de modifications, l'un des éléments qui diffère est le débardeur noir tissé en cotte de maille qu'il porte en dessous. Celui-ci lui permet d'éviter de se retrouver torse nu et sans protection dès qu'un combat devient difficile et que la liberté de ses mouvements devient nécessaire. Dans ce cas il enlève le haut de son kimono pour avoir la total liberté des mouvements de ses bras pour pratiquer le hakuda, son style de prédilection. Par contre, le bas de l'uniforme ne le gêne pas tellement dans ses enchaînements mis à part qu'il brasse beaucoup d'air inutile. C'est pourquoi il a serré les deux extrémités à l'aide de rubans blancs qui débordent sur ses chevilles. Autour de son cou repose une chaîne en argent. À sa taille un foulard blanc est attaché, le nœud est fait au niveau de sa hanche droite et les deux pans repose sur ce même côté descendant jusqu'au niveau de son genou. Pour finir, il possède une paire de serre poignets de protections  noires qu'il lui protège ses avant-bras et le dos de ses mains.




Votre caractère

D'un premier point de vue, le jeune Kuchiki semble être d'une nature assez calme et discrète. Bien qu'il soit plutôt attentif à ce qui l'entoure cela n'empêche qu'il passe assez inaperçu au quotidien. Hirô n'est pas du genre à faire du grabuge, c'est plutôt le genre à rester en retrait autant que possible ce qui peut expliquer son air surpris lorsqu'il se fait interpeller. Quelque peu dans sa bulle le brun pense beaucoup, contrairement au fait qu'il ne parle pas des masses. D'ailleurs, il lui arrive très peu de demander de l'aide quand il en a besoin, buté, il attendra l'extrême limite avant d'aller quémander un peu d'attention. Ce qui a fait de lui quelqu'un plutôt du genre bien dégourdi, le jeune shinigami préfère penser qu'il peut toujours se débrouiller tout seul.

Dans sa façon d'être, le brun veut donner l'image d'être paisible et fier, c'est un peu dû au fait qu'il essaie de paraître digne aux yeux de son clan. Une des leçons de venir d'une branche noble, une autre venant d'avoir un sang seulement à moitié pur comme les anciens de clans aiment se qualifier. Le jeune shinigami est assez partagé sur la façon de se comporter, il tente d'être irréprochable, mais parfois il y a une marge entre ce qu'on essaye de faire et ce qui arrive. Le fait est qu'il déteste la supériorité que s'accorde les vautours de la noblesse. Faute à sa jeunesse ? C'est que le jeune Kuchiki est un poil rancunier, mais il n'en est pas moins respectueux.

Envers ses supérieurs, le brun montre une grande discipline et un esprit réfléchi. On peut dire qu'il suit à la lettre le manuel du parfait petit soldat jusqu'au moment où cela bute dans ses valeurs. Dans le genre abandonner un camarade à la mort ou tout autre genre d'injustices. S'il s'est engagé c'est avant tout pour protéger et non abandonner. À partir de ce moment-là, l'incertitude prend le dessus sur le devoir et la suite dépend du contexte. Son manque de vécu en fait quelqu'un d'assez fragile sur les décisions cruciales. Par contre, il serait tout à fait capable de faire une action sur un coup impulsif s'il y trouve une raison. Gagner sa fidélité, c'est gagner un allié de marque.

Appliqué dans ses entraînements ainsi que dans toutes les choses dans lesquelles il s'investit. Le jeune shinigami n'est pas un mauvais perdant, il est plus du genre battant, apprendre de ses erreurs est une chose qu'il s'efforce de faire. L'un de ses buts premiers est de s'améliorer dans les domaines où il possède des lacunes, ou dans le cas échéant, le brun s'entraîne à cacher ses faiblesses. Quelque peu aventureux malgré lui, l'anonyme ne lui fait pas peur, il aime tester de nouvelles choses et créer ses propres enchaînements d'Hakuda. Il n'est pas rare de le retrouver sur le cul sur un terrain d'entraînement suite à un mouvement ardu qu'il n'a absolument pas réussi. Ou dans le cas contraire de le voir sautiller avec le sourire en faisant des gestes de victoire par fierté de ce qu'il a réussi à accomplir avant de se remettre à l'entraînement.

Rare sont les naissances à la soul society et rare sont donc les enfants dans la noblesse. Tout juste sorti de cette étape de sa vie, Hirô y traîne encore un pied par moment bien qu'il s'efforce de gagner en maturité pour tenter de gagner un peu de considération en dehors de son statut bancal. Sensible, il peut facilement se replier dans sa bulle ou au contraire, dévoiler le côté enfantin qui ne s'est pas encore évaporé de son être. L'expérience qu'il a accumulé sur ses courtes années d'existence n'ont pas fait disparaître son petit côté naïf. Au premier abord méfiant il peut tout de même se faire avoir si on essaye de le tromper. Disons qu'un bon comédien saura facilement lui mettre le doute s'il y met les ingrédients. Cela le rend un peu influençable, comme une toile blanche où une personne quelconque qui s'y intéressera assez pourra lui donner la couleur dont il souhaite.




Votre pouvoir

Rairô est un zanpakutô qui a pour élément la foudre et dont le type est spécialisé dans le combat rapproché. En forme scellée, sa taille équivaut à un petit mètre, sur le tsuka le fil brodé est gris et un tissu noir déchiré y est attaché par un noeud vers la base. Le tsuba possède la forme d'une fleur de lotus, apaisante dans le centre, mais piquante aux extrémités. Un peu comme le caractère de Rairô. Le fourreau est noir, typique, mais possède la particularité d'avoir deux bandes horizontales grises vers la partie supérieure.

Dans l'esprit d'Hirô il apparaît sous la forme d'un loup d'un blanc pur et immaculé, de très grande taille, arrivant au niveau de l'épaule d'un adulte de taille respectable. D'un caractère très digne et piquant, il se comporte tel un noble supérieur à tout le reste, Hirô inclus, tellement que le brun se demande parfois qui est le noble entre les deux d'entre eux. Pourtant, Rairô n'en est pas moins muni d'une grande sagesse tel un grand bol de crème saupoudrée d'une pincée de piment. Le genre à envoyer paître un peu plus loin avant d'aider. Malgré son caractère, il reste sympathique et un fidèle compagnon toujours à l'affût du danger, d'un bon roupillon et d'une petite remarque sarcastique.

«Sutoraiki, Rairô»  qui signifie  «Percute, Loup de foudre»

Lors du passage au shikai le zanpakutô s'éclaire alors d'une lumière blanche et se dissout en petites particules de lumières pour venir se solidifier sur les mains du brun. L'arme prend alors la forme d'une paire de gantelets métalliques de couleur noire alors que les doigts ainsi que la base des poignets prennent une couleur grise. Sur le dos des mains résident deux demi-globes transparents entourés d'une rosace d'inscriptions latines. De la base des poignets jusqu'à l'avant du coude, les avants-bras sont protégés par des bandes d'une matière métallique. Pour ce passage de puissance, Hirô est l'un des rares à subir une légère transformation physique, ses pupilles perdent leur couleur bleue pour s'approprier une teinte ambrée alors que les contours de ses yeux s'assombrissent et ses canines s'allongent sensiblement, le tout lui donnant un côté quelque peu sauvage.

Au niveau pouvoir, certaines de ses capacités de bases sont décuplées. Sa vitesse est à un stade que s'il se propulse au maximum de sa puissance actuelle, son corps semble disparaître, à vu d'œil du moins, lui faisant atteindre une vitesse tel un courant électrique bien qu'il ne la maîtrise pas des masses présentement. S'il dépasse sa limite de maîtrise, le brun perd vite pied, il peut glisser ou se manger un obstacle tel un jeune skieur débutant sur une piste noire. Pour combler son manque de force, il a son instinct développé, ainsi que son odorat, son ouïe, sa vision et ses réflexes, il devient beaucoup plus sensible à ce qui l'entoure, tel un loup. C'est grâce à cela qu'il possède une zone de conscience, il peut sentir toute humeur à l'odorat et interpréter les intentions des personnes autour de lui. Ses pupilles ambrée ne sont pas là que pour l'aspect canin, sa vision de jour ne change pas des masses, mais la nuit celles-ci lui permettent de voir juste assez bien pour se déplacer sans source de lumière tel un parfait petit ninja.

Son shikai étant récent, il ne possède pas encore de techniques spéciales, ses enchaînements d’Hakuda sont sa seule façon de se battre dans cette forme. Mais grâce à sa rapidité et à ses sens développés, il a plus de chance de frapper un point sensible, même si le coup n’aura pas une puissance exceptionnelle. D'un point de vue négatif, il est en pleine adaptation de ses sens. Extrêmement sensible aux bruits et aux odeurs, le moindre son trop puissant ou odeur trop forte pourrait le mettre mal en point voir hors service.

_________

Son pouvoir laisse pourtant une grande ouverture dans sa garde, car au combat à distance il est quasiment sans défenses, à moins d'user de vitesse et d'agilité pour esquiver il ne possède pas de beaucoup d'options. Pour remédier à cela, il s'est beaucoup entraîné au kido et possède un niveau convenable, juste de quoi se défendre lui-même ou une personne près des lieux.

Concernant le zanjutsu, Hirô n'est pas très fier de son niveau, il préfère se battre avec son corps plutôt qu'avec une arme, il s'embrouille facilement dans ses gestes et manque de rapidité s'il possède quelque chose dans les mains.

Comme dit plus haut, le jeune Kuchiki possède un bon niveau en Hakuda, étant assez agile grâce à sa petite taille, c'est  le seul avantage de celle-ci, il peut facilement de mouvoir et exécuter de rapide enchaînements par rapport à une grande personne qui aurait besoin de faire bouger une plus grande masse musculaire qui lui ferait quelques micro-secondes précieuses.




Votre histoire

~ Je me nomme Hirô, Kuchiki Hirô ~

Kuchiki. Un nom qui n'est pas inconnu, il faut dire que Hirô fait partie d'une branche secondaire de ce prestigieux clan, ce qui par extension fait du brun un jeune cousin du chef de clan actuel. Né un certain 14 octobre il y a de cela une trentaine d'année dans la modeste demeure de ses parents. Le jeune Kuchiki est en réalité un sang mêlé, de père noble et de mère roturière. On pourrait imaginer qu'il grandit dans une famille aimante, né d'un amour vrai qui s'abattit sur deux collègues de travail en dehors de toutes les convenances. Mais Hirô ne connut jamais sa mère. Le jour de sa naissance qui devait être un jour de fête, est aussi un jour de deuil, car suite à son accouchement la mère du brun décéda de cause mystérieuse. Hémorragie paraîtrait-il. Il n'eut donc jamais de célébration pour ce jour funeste. Au lieu de cela, chaque année le jour de son anniversaire, vêtu de noir il va se recueillir seul sur la tombe de sa mère. Ce fut le début de l'existence du jeune Kuchiki.

Seul, c'est ainsi qu'Hirô passa les premières années de sa vie. Suite à la mort de sa mère, le père du brun autrefois agréable et plein de bonté se referma dans une coquille d'auto destruction. Plus rien n'existait autour de lui, rien sauf sa souffrance. Le plus jeune fut victime de la négligence de son père pour qui Hirô n'était rien de plus qu'une vague aura dans la brume, il ne reçut donc que les soins des servantes seulement. La situation dura des années, jusqu'au jour où le jeune Kuchiki atteint l'apparence d'un enfant de cinq ans. Le jour de ce cinquième anniversaire fut le jour où son père disparu, laissant ses fonctions et un fils derrière lui. Par folie, l'exil ? Le brun n'en sait rien, mais après la disparition de son second parent, il fut rapatrié sur le domaine Kuchiki que ses parents avaient fuit pour être libéré des convenances. Son éducation fut prise en charge par son grand-père, qui fut bien l'un des seuls à ne porter que peu d'attention sur l'origine de sa mère. Ce fut un vieux bonhomme plein de sagesse, il l'éduqua comme un vrai noble, l'incitant à se faire son propre jugement et de ne pas se laisser étouffer par les autres.

Le fait que son grand-père l'accepte ne fut pas unanime, surtout venant des vieux du conseil et très vite Hirô gagna le titre honorifique de bâtard. Il grandit reclus des autres membres préférant la solitude plutôt que la compagnie de leur langue tranchante, s'imprégnant des valeurs honnêtes que son patriarche lui enseignait. De là vient son habitude de se fondre dans le décor, moins il croisait les autres membres meilleur il se portait. C'est donc l'esprit remplit de cette éducation qu'il se lança dans la voie du shinigami mais aussi par but personnel, retrouver son père et comprendre ce qui lui est arrivé. Le Kuchiki retourne parfois dans la maisonnée de ses parents en quête d'identité. C'est lors d'un de ses passages qu'il trouva le kimono de son père et en déchira une bande pour le nouer sur la garde de son zanpakutô. C'est le symbole de sa détermination à comprendre ce qu'il est advenu de lui.

Quand Hirô entra à l'académie, il se démarqua par un niveau correct, il se débrouillait correctement dans la plupart des domaines. Sauf au zanjutsu, le brun montra une maladresse étonnante en ce qui concerne le combat à l'épée, mais cette lacune fut amplement comblée par le talent qu'il développa dans l'Hakuda. Sa petite taille et son agilité firent de lui un naturel dans cette discipline. L'académie fut des plus bénéfiques dans la vie du Kuchiki, il croisa la route de bien de roturier et réalisa que les titres n'étaient en fait rien de plus que des noms et que leurs puissances dépendaient de l'importance qu'on leur accordait. Bien vite, l'académie pris fin, il fut diplômé et Rairô se dévoila à lui. Son naturel furtif et sa spécialité de l'Hakuda le guida tout naturellement vers la seconde division où il pris les fonctions du neuvième siège. Tranquillement, il trouva une place parmi les membres de la division. Entre travail et entraînement la routine s'installa rapidement et c'est ainsi que se passa ses quelques mois de fonction jusqu'à qu'un certain humain vienne chambouler son petit quotidien.




Et vous alors ?!

Pseudo : Bleiddwn ou bien Bleidd.. Sinon moi c'est Laura.
Âge : Dix-neuf balais.
Comment avez vous trouvé le forum ? : Aah.. J'ai zappé o/
Un petit avis ? : Vous n'avez pas changé d'un poil !
Et notre code : Validoché par un Cerisier



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bleiddwn
Le supersonique
Messages : 72
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Avr - 12:51
















❝ Kuchiki Hirô ❞
BETTER TO LIGHT A CANDLE THAN CURSE THE DARKNESS





Carte d'identité

Nom : Kuchiki
Prénom : Hirô
Âge : La trentaine
Faction : Shinigami
Rang : : Neuvième siège
Spécialité : Hakuda

Lien vers la fiche : Kuchiki Hirô | The white wolf




Votre pouvoir

Rairô est un zanpakutô qui a pour élément la foudre et dont le type est spécialisé dans le combat rapproché. En forme scellée, sa taille équivaut à un petit mètre, sur le tsuka le fil brodé est gris et un tissu noir déchiré y est attaché par un noeud vers la base. Le tsuba possède la forme d'une fleur de lotus, apaisante dans le centre, mais piquante aux extrémités. Un peu comme le caractère de Rairô. Le fourreau est noir, typique, mais possède la particularité d'avoir deux bandes horizontales grises vers la partie supérieure.

Dans l'esprit d'Hirô il apparaît sous la forme d'un loup d'un blanc pur et immaculé, de très grande taille, arrivant au niveau de l'épaule d'un adulte de taille respectable. D'un caractère très digne et piquant, il se comporte tel un noble supérieur à tout le reste, Hirô inclus, tellement que le brun se demande parfois qui est le noble entre les deux d'entre eux. Pourtant, Rairô n'en est pas moins muni d'une grande sagesse tel un grand bol de crème saupoudrée d'une pincée de piment. Le genre à envoyer paître un peu plus loin avant d'aider. Malgré son caractère, il reste sympathique et un fidèle compagnon toujours à l'affût du danger, d'un bon roupillon et d'une petite remarque sarcastique.

«Sutoraiki, Rairô»  qui signifie  «Percute, Loup de foudre»

Lors du passage au shikai le zanpakutô s’éclaire alors d’une lumière blanche et se dissout en petites particules de lumières pour venir se solidifier sur les mains du brun. L'arme prend alors la forme d’une paire de gantelets métalliques de couleur noire aux doigts ainsi que les bases des poignets grises. Sur le dos des mains résident deux demi-globes transparents entourés d'une rosace d'inscriptions latines. De la base des poignets jusqu'à l'avant du coude, les avants-bras sont protégés par des bandes d'une matière métalique.

Au niveau pouvoir, tout repose sur des courants électriques provenant de son propre corps. Pour gagner en vitesse, il boost les muscles concernés par des décharges dont la densité dépend de la quantité de réiatsu utilisé. Plus la décharge est grande, plus la vitesse l'est également et plus la perte de reiatsu est importante. Tout est une question de dosage, mais vu sa taille et son poids la quantité est infime. Au meilleur de sa capacité il peut utiliser ce pouvoir sur tout son corps. Ce qui pousse sa vitesse à un stade que s'il se propulse au maximum de sa puissance actuelle, son corps semble disparaître. À vu d'oeil du moins, lui faisant atteindre une vitesse tel un courant électrique lui-même bien qu'il ne la maîtrise pas des masses présentement. S'il dépasse sa limite de maîtrise, le brun perd vite pied, il peut glisser ou se manger un obstacle tel un jeune skieur débutant sur une piste noire.
Pour la force, il combine la vitesse avec une couche de foudre condensée sur les phalanges de ses poings, ce qui lui protège les doigts et en contrepartie déclenche de légers spasmes à son adversaire s'il est réceptif. Le système est le même pour les coups de pieds. Être de type foudre lui fait grandement minimiser les dégâts qu'il pourrait recevoir par l'élément, l'attaque par contre le brun se la subit dans son intégralité.

Son shikai étant récent, il ne possède pas encore de techniques spéciales, ses enchaînements d’Hakuda et ses courants électriques sont sa seule façon de se battre dans cette forme. Mais grâce à sa rapidité il a plus de chance de frapper un point sensible, même si le coup n’aura pas une puissance exceptionnelle.

Son pouvoir laisse pourtant une grande ouverture dans sa garde, car au combat à distance il est quasiment sans défenses, à moins d'user de vitesse et d'agilité pour esquiver il ne possède pas de beaucoup d'options. Pour remédier à cela, il s’est beaucoup entraîné au kido et possède un niveau convenable, juste de quoi se défendre lui ou une personne près des lieux. Concernant le zanjutsu, Hirô n’est pas très fier de son niveau, il préfère se battre avec son corps plutôt qu’avec une arme, il s’embrouille facilement dans ses gestes et manque de rapidité s’il possède quelque chose dans les mains. Enfin comme dit plus haut, le jeune Kuchiki possède un bon niveau en Hakuda. Etant assez agile grâce à sa petite taille, c’est l'unique avantage de celle-ci. Il peut facilement se mouvoir et exécuter de rapide enchainement par rapport à une grande personne qui aurait besoin de faire bouger une plus grande masse musculaire qui lui ferait quelques micro-secondes précieuses.




Rp en cours


○ Rp 1
○ Rp 2
○ Rp 3


Rp terminés


● Rp 1
● Rp 2
● Rp 3



Votre parcours

Un peu comme votre journal, ici vous pouvez raconter vos multiples péripéties



Les relations recherchées ?

Des amis ? Des ennemis ?



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIFE IS A CANDLE IN THE WIND :: Bleach Incarnation-
Sauter vers: