LIFE IS A CANDLE IN THE WIND
 

 :: MHA - RPG :: Les rp's Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

get rekt •• Ft. Minoru

avatar
Bleiddwn
Le supersonique
Messages : 72
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Juil - 8:39
get rekt

Il y a des choses qui paraissent évidentes dans la vie. Par exemple, quand on a le choix entre sauter du toit et ne pas sauter du toit, une personne sensée a plus de chances de choisir de descendre les escaliers (si elle se casse la gueule ensuite, c'est son problème). Quand on a le choix entre se jeter sous les pneus d'une voiture et attendre que le feu soit vert pour traverser, on prend son mal en patience et on reste sur le trottoir jusqu'à ce que les piétons puissent passer. Quand on a le choix entre une option où on reste en bonne santé et une option suicidaire, normalement, on choisit de rester tranquille, s'il vous plaît merci.

Et pourtant, il existe toujours des idiots qui arrivent à se péter tout ce qu'il y a de possible et imaginable, simplement au nom de la justice. Comme toi, tiens. Quelque part, dans ton développement mental, la notion d'auto-préservation a dû mal s'enregistrer. Tu n'es pas obligé de soigner toutes les personnes qui passent comme une boîte à pharmacie ambulante un peu trop enthousiaste : tu pourrais tout simplement emmener les gens à l'hôpital, un choix censé et tout à fait normal. Mais non. Tu préfères te casser le bras et peut-être aussi les jambes aussi pour faire bonne mesure, juste pour te rendre utile.

Qui sait, peut-être qu'à force de te faire mal comme ça, tu en es devenu masochiste ? C'était le concept que tu tentais d'approfondir distraitement, allongé bêtement sur un des lits de l'infirmerie. En temps normal, peut-être que tu te serais toi aussi fait soigner en quelques secondes mais d'après l'infirmière (qui t'avait d'ailleurs bien sermonné), il y avait des limites à tout et après autant de visites ce mois-ci, il fallait qu'il laisse faire le temps et peut-être "qu'il réfléchisse à la portée et aux conséquences de ses actes". Voilà.

Comme le garçon étendu sur le lit voisin d'ailleurs, qui avait eu droit plus ou moins au même discours. Lui aussi, c'était un abonné de votre hosto ou alors le hasard voulait que vous vous croisiez assez souvent pour que tu te rappelles de son visage malgré ta mémoire de poisson rouge. Tu avais un peu envie d'engager la conversation avec lui, pour être tout à fait honnête, mais c'est une entreprise relativement difficile quand on ne sait pas tenir une discussion. Il paraît qu'il faut laisser couler et ça se fera tout seul mais vu que tes tentatives s'étaient souvent soldées par un échec par le passé, tu avais quelques doutes.

Et après finalement quelques loooooongues minutes passées à fixer ton camarade de soins d'un air inexpressif voire limite un peu bovin, tu finis par te décider à poser la question la plus pertinente qui te vient à l'esprit :

▬ Tu t'es fait ça comment ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bleiddwn
Le supersonique
Messages : 72
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Juil - 8:39
Midoriya Izuku a écrit:
get rekt
Minoru   &   Izuku

Un très long soupire s'échappa de ses lèvres. Vraiment, Izuku avait l'impression de surpasser un peu plus son record de passage à l'infirmerie toutes les trois semaines. Le fait qu'il soit dans un lit démontrait déjà que ce n'était pas la première fois du mois. Ni même la dixième. À vrai dire il en avait perdu le compte de ce mois-ci. La journée avait pourtant bien commencé. Il s'était réveillé trente-sept secondes avant son réveil. Comme d'habitude. Il s'était tranquillement habillé et avait pris un bon petit déjeuné avant d'enfiler ses baskets rouges et de s'en aller à son arrêt de ramassage. Le trajet dans le tramway avait été commun, Deku l'avait passé à regarder les news sur l'actualité de Yahou comme tous les matins. Aucun vilains n'avaient pétés une durite, tout était relativement calme. Le lycéen avait même pu arriver  une demi-heure en avance ! Ce temps était consacré aux inconvénients sur le chemin. Mais pas ce matin, Izuku alla passer ce temps à la bibliothèque pour s'avancer sur son travail jusqu'au début des cours.

Pratique héroïque.

Bien que le sujet soit des plus importants et qu'Izuku soit totalement intéressé par la pratique sur les terrains d'entraînement, une chose clochait. Son alter. Ce n'était pas un mauvais alter, au contraire mais c'était un broyeur d'os dans le cas où on ne le maîtrisait pas. C'est-à-dire son cas. Il n'avait fait aucun progrès sur son contrôle de ce pouvoir depuis qu'All Might avait fait le rituel de succession. Où Izuku avait été obligé de manger un cheveu. Au menu il avait connu mieux. Fin bref, là n'est pas la question. Parfois il arrivait que l'étudiant se demande s'il était digne de ce pouvoir. Si au final, son potentiel suffisait. La pratique avait été habituelle, la classe avait été répartie en groupe et tous les binômes passèrent à tour de rôle. Comme à chaque fois, le successeur de One For All avait utilisé tout son potentiel de tactique en gardant l'utilisation de son alter seulement en cas d'extrême urgence. Ce qui arrive à chaque fois, bien sûr.

Cette fois il s'était brisé les jambes pour gagner un contre-la-montre. Au final il avait mal calculé sa trajectoire et se pris un mur qui le fit tomber immédiatement dans les vapes. Avait-il gagné, perdu ? Aucunes idées. Tout ce qu'il savait concernait la douleur devenant familière avec l'habitude. Check la carte de fidélité pour l'infirmerie ! A son réveil il remarqua les plâtres à ses jambes en premier, ensuite qu'il n'était pas le seul patient vu le garçon qui se reposait à sa droite et enfin que Recovery Girl s'approchait de lui prête à lui offrir un de ses sermons habituels. Tout d'abord l'entrée en matière, il s'était brisé les deux jambes comme prévu, il avait aussi eu une commotion cérébrale qu'elle avait soigné, mais en ce qui concerne les jambes il n'avait plus les ressources nécessaires pour bénéficier de son bisou magique. Enfantin n'est-ce pas ?  Oui il devrait faire plus attention, ses ressources étaient apparemment au plus bas. Deux semaines de repos avant de pouvoir utiliser un alter de soin. Bien, il le savait, rien de surprenant à cela. Le lycéen allait avoir deux semaines sans sport, et autant de temps pour trouver comme maîtriser cet alter capricieux.

Le voici donc allongé dans ce lit d'infirmerie, juste à côté de la fenêtre qui donne sur la cour. Il poussa ce fameux soupire. Oui ce fut une belle journée, ce n'en était plus une. Izuku passa une bonne vingtaine de minutes à regarder dehors avec son esprit à des kilomètres de là. Pensant à tout et à rien, la morphine le laissant un peu divaguer en son for intérieur. Deku fut tiré de ses songes par une voix qui n'appartenait pas à l'infirmière. Etonnamment, son voisin de lit venait de lui adresser la parole pour la première fois. En réalité le brun avait cru qu'il dormait, ces cheveux blanc lui était familier et ce visage aussi. Où l'avait-il vu ? Il ne savait pas, sa mémoire semblait être capricieuse à l'heure actuelle.

« Je me suis pris un mur durant un entraînement.. Et toi ? On s'est déjà vu non ? »


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bleiddwn
Le supersonique
Messages : 72
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Juil - 8:39
get rekt

Tu te rendis compte un peu tard que peut-être qu'il n'avait pas envie de parler, ton voisin. Vu les magnifiques plâtres qui entouraient ses jambes - et qui éveillaient en toi une dangereuse envie de gribouiller dessus parce que tout ce blanc te stressait -, il avait visiblement besoin de repos et ce n'était pas en lui faisant la conversation que tu allais l'aider à récupérer. Tu aurais bien offert d'encaisser ses jambes cassées à sa place, mais lorsque toi-même tu avais une jambe qui avait décidé de faire grève - une histoire de ligament déchiré que tu n'avais franchement pas trop comprise -, ça n'allait pas changer grand-chose. Fort heureusement, ta question lui tira bien une réaction.

▬ Je me suis pris un mur durant un entraînement.. Et toi ? On s'est déjà vu non ?

En vérité, tu avais très envie de dire que oui, vous vous étiez déjà vus, tout ça, croisés plusieurs fois à l'infirmerie mais ... Si jamais il ne s'en souvenait pas et qu'il se mettait à penser que tu inventais ça juste pour être ami avec lui, ça serait embarrassant. Bon, soyons honnêtes jusqu'au bout, tu avais surtout peur de dire une bêtise dans ta tentative de socialisation et ça te gênait un peu d'être dans la position de celui qui tentait de rappeler son existence à son interlocuteur - c'est ça de ne pas avoir de tripes.

Tu optas pour le choix de rester vague, peut-être qu'en te focalisant sur la première partie de sa réponse il en oublierait la seconde, quelque chose comme ça.

▬ Euh, j'ai voulu aider quelqu'un et j'ai fait une mauvaise chute, la routine haha, admis-tu, les yeux rivés sur un des pansements de ta main dont tu grattais le coin d'un air absent.

On ne pouvait pas dire que c'était la gloire, tout ça. Ton plan se déroulait pourtant très bien au début, c'était une mission de secourisme, le type où tu parvenais à être moins médiocre que d'habitude en somme mais ça avait déjà commencé à tourner au vinaigre lorsque les professeurs ont décidé d'introduire des obstacles et encore plus lorsque tu as bêtement utilisé ton alter pour absorber une blessure un peu trop importante pour te permettre de combattre correctement. Résultat : une fausse manip' et ta jambe gauche en avait fait les frais.

Mais ça, c'était la version secret défense, c'était beaucoup trop la honte d'admettre que tu avais fait une erreur de débutant - de peur qu'il se moque de toi et te prenne de haut - et tu préférais broder un peu pour rendre l'histoire un peu moins ridicule.

▬ Mais j'ai l'habitude hein, enchaînas-tu sans trop réfléchir pour le rassurer, je veux dire, c'est un peu ... oui non en fait, oublie.

Voilà, good job, dis-lui que tu passes ton temps à l'infirmerie parce que tu es un incapable, vas-y. Tant que t'y es, dresse-lui le tableau de tous les ratés que tu as pu cumuler pendant tes années à Yuuei, ça lui fera des anecdotes marrantes à sortir à ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bleiddwn
Le supersonique
Messages : 72
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Juil - 19:59
Midoriya Izuku a écrit:
get rekt
Minoru   &   Izuku

Izuku eut un petit sourire en entendant la réponse de son voisin de lit. Il semblait assez timide, étrange vu que ce n'était pas comme si le brun était intimidant. Loin de là en vrai. Il suffit de revenir une année en arrière, lui-même était le paria de la classe. Le sans alter que tout le monde prenait plaisir à intimider. Toute une vie à rêver, une vie à idolâtrer les autres. Une enfance à attendre un alter qui ne viendrait jamais. Recevant des excuses venant de sa mère, des moqueries venant de ses amis. Non, le brun ne fera jamais subir à quelqu'un ce qu'il a détesté vivre lui-même. Deku aurait une reconnaissance éternelle envers All Might pour avoir cru en lui et de lui permettre de réaliser son rêve. De le faire sortir d'une vie qui aurait fini par le ronger de l'intérieur. Être un héro vient de l'intérieur, pas de l'alter avec lequel on nait. Il devrait noter cette phrase dans un de ses carnets. Le fait d'avoir goûté à l'inutilité le boostait deux fois plus qu'un autre dans l'entraînement car pour lui, rien n'a été acquis dès le départ.

Le brun regarda les pansements sur la main de son voisin. Il s'en sortait plutôt bien à première vue, mais en utilisant ses neurones Deku pouvait déduire que c'était un habitué de l'infirmerie tout comme lui. Pourquoi ? Eh bien parce qu'il était allongé là, dans ce lit, n'ayant lui non plus pas pu bénéficier du bisou magique. Ne pas bénéficier de l'alter de l'infirmière signifiait automatiquement que la personne avait le corps trop fatigué pour avoir droit à une accélération du rétablissement. Donc, c'était un habitué tout comme lui, malheureusement. Deku le montra du doigt tout en réalisant quelque chose, la bouche ouverte comme un poisson volé à son environnement naturel. Mais oui ! Il avait déjà vu ce gars, à l'infirmerie. Parfois inconscient, parfois occupé. En tout cas il était certain qu'il connaissait cette tête, bien que ce soit la première fois qu'ils discutaient.

« Je t'ai déjà vu, j'en suis sûr ! À plusieurs reprises non ? Désolé, avec la morphine j'ai du mal.. Comment tu t'appelles ? »

Se redressant en faisant attention à ses jambes, ces plâtres étaient une vraie plaie, vivement la fin de la journée qu'il puisse bénéficier de l'alter de l'infirmière. Bon, il dormirait certainement toute la journée de demain en contrepartie, mais au moins le brun n'aurait pas besoin de rentrer chez lui en ambulance. Tiens, au passage, il n'avait pas pensé à la réaction de sa mère. Il allait se recevoir un savon à nouveau, il fallait qu'il fasse plus attention. Mais One For All était si capricieux à contrôler ! Offrant un sourire à son voisin, Deku lui tendit une main amicale à serrer en se grattant nerveusement la tempe de l'autre.

« Moi je m'appelle Midoriya Izuku. Habitué tu dis ? Honnêtement je ne suis pas mieux loti, je dois bien rivaliser avec le nombre de tes passages ici... »

Lissant distraitement les draps de son lit, Deku réalisa que la maîtrise de son alter se faisait de plus en plus urgente. Les évènements ne pouvaient pas avancer comme ça, il allait foncer droit dans le mur.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Nico Minoru - Terminé
» Eye to eye. [Terminé.][Minoru Takeda.]
» So much darkness.. [Joyce Serov, Minoru Takeda.]
» [TERMINÉ] « Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? » [Minoru & Chloé]
» [Terminé] Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes. ♣ [Minoru Takeda /Juliet Shakespeare]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIFE IS A CANDLE IN THE WIND :: MHA - RPG :: Les rp's-
Sauter vers: